Comment planifier votre projet de restauration ou de réhabilitation en 5 étapes

Après avoir fait des recherches sur l’histoire de votre maison et déterminé si vous allez la restaurer ou la réhabiliter, vous pouvez commencer à planifier votre projet. Vous pouvez prendre en charge autant ou aussi peu d’aspects de la planification que votre petit cœur de propriétaire le souhaite. Mais peu importe qui dirige le projet, la planification doit comprendre les étapes suivantes.

1. Examinez les conditions existantes.

Quelles parties de la structure, des matériaux, des finitions, des installations, des systèmes mécaniques et autres sont en bon état ? Lesquels doivent être restaurés, réhabilités, réparés ou remplacés ? Un professionnel qui examine les conditions existantes devrait être en mesure de déterminer la gravité de tout problème découvert. Une fissure dans un mur en maçonnerie, par exemple, peut vous sembler dangereuse, mais pour un architecte familier des bâtiments historiques, elle n’est que cosmétique. D’autre part, vous pouvez penser qu’un coup de peinture réparera l’écaillage de l’extérieur, mais un architecte peut voir une accumulation d’humidité à l’intérieur du mur et éventuellement de graves dommages au système structurel de la maison.

Sachez exactement ce que vous voulez changer avant de commencer les travaux de rénovation.

2. Élaborez le programme architectural.

Le programme architectural énumère les exigences fonctionnelles d’une maison – comment chaque pièce doit être utilisée, les relations entre les pièces, les types d’appareils ou d’équipements nécessaires, la taille des pièces, etc. Il vous aidera à décider de l’emplacement de nouvelles utilisations, comme une salle d’exercice et un bureau à domicile, qui n’ont jamais fait partie de la conception initiale. Un programme architectural soigneusement élaboré garantit également que la maison sera fonctionnelle une fois la restauration ou la réhabilitation terminée.

3. Commencez par la phase de conception.

Cette première phase consiste en un plan préliminaire et des dessins d’élévation basés sur le programme architectural et l’inspection des conditions existantes. Les architectes vous proposeront souvent deux ou trois dessins conceptuels alternatifs que vous pourrez examiner, en discutant des vertus de chacun et de leur effet sur le caractère historique de la maison.

4. Poursuivez la phase d’élaboration du projet.

En fonction de votre réaction aux différents concepts, l’architecte poursuivra l’élaboration d’un projet ou d’une combinaison des options présentées.

À ce stade, l’architecte déterminera également l’emplacement des systèmes mécaniques, électriques et de plomberie, s’assurera que le projet est conforme aux exigences du code du bâtiment local, envisagera d’autres méthodes et matériaux de construction et sélectionnera les matériaux et les finitions. En outre, l’architecte définit généralement les spécifications et donne une estimation préliminaire des coûts dans le cadre de cette phase.

5. Passez devant la commission de révision (si nécessaire).

Vous soumettrez les dessins de conception si :

  • votre maison est soumise à un examen local de la conception
  • vous bénéficiez d’avantages fiscaux pour le projet

Les spécifications préliminaires à la commission d’examen seront également à soumettre. La plupart des commissions d’examen demanderont également un formulaire simple. Ce dernier devra contenir des informations sur la maison, plan du site, photos de la maison existante et du quartier. Elle devra également contenir des échantillons des principaux nouveaux matériaux et des couleurs de peinture. En cas d’approbation, elle vous délivrera un « certificat d’adéquation ». En cas de refus, la commission d’examen doit préciser pourquoi le projet n’est pas conforme aux normes ou directives locales. Elle travaillera souvent avec vous et votre architecte pour corriger les problèmes.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *