4 mesures pour prévenir les chutes dans les escaliers

À l’intérieur de la maison comme sur la véranda, les escaliers peuvent s’avérer très dangereux. Les marches, bien qu’utiles, sont parfois le lieu d’accidents voire de drames notamment en cas de chutes. Les chutes dans les escaliers sont très récurrentes et liées à diverses causes. Pourtant, il est bien possible de les éviter en suivant quelques conseils ou recommandations. Voici les mesures à prendre chez vous pour prévenir les chutes dans les escaliers.

1- Installer des mains courantes

Les propriétaires de maison déploient beaucoup d’efforts pour aménager des escaliers attrayants, mais cela se fait parfois au préjudice de la sécurité de la maisonnée. Pour éviter de tomber de plain-pied dans vos escaliers, l’installation des mains courantes ou garde-corps représente la principale mesure de sécurité. Il est recommandé d’opter pour un garde corps en verre pour une protection optimale. Les garde-corps en inox et verre constituent l’alliage parfait entre esthétique et efficacité.

De même, outre le choix des matériaux, il importe également de se conformer à certaines prescriptions relatives aux dimensions de la main courante. Celle-ci doit avoir une certaine hauteur et la forme de l’embout doit pouvoir permettre de l’agripper rapidement et aisément lorsqu’on commence à perdre équilibre.

2- Sécuriser les marches

Pour réduire les risques de chutes et de glissades, il faut bien évidemment sécuriser les marches. Les premières dispositions de sécurité sont prises déjà au moment de la conception des escaliers. Il faut veiller à choisir les bonnes mesures pour la hauteur des contremarches et la largeur des marches. Par ailleurs, toute la surface des marches doit être antidérapante ; leur nez tout au moins. Pour cela, vous pouvez les enduire d’une peinture antidérapante ou les recouvrir avec du caoutchouc, du métal ou tout autre revêtement pouvant être utilisé à cette fin. L’entretien régulier des marches et des mains courantes revêt également une importance capitale.

3- Éclairer les escaliers

Le mauvais éclairage représente l’une des principales causes des chutes ou dérapages dans les escaliers en particulier pendant la nuit. Une mauvaise appréciation des distances peut vous faire trébucher sur une marche ou même vous la faire manquer complètement. Vous risquez donc de vous fouler les chevilles ou de vous faire une entorse aux genoux. Il est donc important d’assurer un niveau d’éclairement minimal au niveau des escaliers à tout moment de la journée. La nuit, privilégiez les éclairages d’angle avec des couleurs contrastées. Cela permet de rendre meilleure la perception de profondeur.

4- Adopter de bonnes habitudes

En marge de toutes ces prescriptions, vous devez vous aussi, sur un plan personnel, adopter certaines attitudes et éviter de poser certains gestes pouvant vous mettre en danger. Ainsi, lorsque vous empruntez les marches pour vous rendre au niveau supérieur ou pour rejoindre votre salle de séjour, tâchez de toujours tenir la main courante. Cela vous aidera à garder votre équilibre notamment si vous éprouvez des douleurs articulaires durant ces exercices. Il est également recommandé d’éviter de transporter des objets avec ses deux mains ou de transporter de gros objets qui peuvent vous obstruer la vue. Pensez plutôt à vous faire aider.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *